IKEPOD | L’HISTOIRE

Il faut tout changer pour que rien ne change...

1994. Le lancement

Ikepod se lance avec de véritables objets du temps, très conceptuels tant au niveau mécanique que design. Véritable précurseur dans le domaine horloger, Ikepod lance plusieurs tendances de la décennie à venir (diamètre des montres, prix aux frontières de la haute horlogerie, exécution artisanale en petites séries limitées). C’est un avant goût de la vague des concept watch.

1997. Megapod

Le chef d’oeuvre de Ikepod est créé, rendant hommage au design horloger des années 70 avec le concept de la boite “sans cornes pour attacher le bracelet.

Marque visionnaire dans le monde de l’horlogerie Ikepod lance plusieurs tendances durant les années 90-2000 avec notamment des diamètres de 47MM, un retour à l’artisanat chaque piece étant produite comme une oeuvre d’art.

1999-2006. La marque devient culte

La marque de développe autour du monde dans le segment de la haute horlogerie avec les meilleures boutiques et concept stores au Monde (Hour Glass, Chronopassion, West Time, Colette).

Une usine voit le jour à Bassecourt / Suisse. Ikepod rêve de devenir manufacture.

2008. La relance

La marque ayant fait faillitte en 2006 et après beaucoup de péripéties et au plus haut de la bulle horlogère, Ikepod est relancée en 2008 encore plus exclusive, avec des montres en or, platine, céramique, titane. En 2012, malgré un réseau de distribution international exceptionnel, une côte d’amour dans la presse très élevée, la marque est mise en sommeil. Ikepod reste pourtant dans le coeur et les plus belles collections de passionnés de design horloger.

2017-2018. La renaissance

Christian-Louis Col, fan de la première heure d’Ikepod rachète la marque et les designs devenus disponibles. Avec une mission faire revivre une légende, la rendre accessible à tous ceux qui l’ont aimée, désirée et la faire découvrir à ceux qui ne la connaissent pas. Il demande à Emmanuel Gueit, designer horloger auteur de montre de légendes de penser les cadrans des Chronopod et Duopod. Entre hommage et design très horloger, les nouvelles Ikepod s’adressent aux amateurs comme aux geek de l’horlogerie.

Ikepod est relancée sur kickstarter, les montres sont désormais assemblées à Hong Kong dans un atelier bien connu des marques horlogères Suisses, avec des mouvements Japonais, cadrans Taiwanais, des prix abordables pour une « qualité Suisse. »

2018. Retour gagnant sur Kickstarter

Ikepod est de retour sur Kickstarter avec plus de 700 backers du monde entier qui vont soutenir le lancement des Duopod et Chronopod, la presse ayant loué la qualité des montres. Que cela soit des fans de la première heure ou de nouveaux amateurs Ikepod entre dans le club très restreint des succès horlogers Kickstarter de l’année 2018.

2020. MEGAPOD

C’est le retour tant attendu de la montre automatique Ikepod. Alexandre Peraldi, designer horloger incontournable a veillé à traduire les codes design des premières Megapode de 1997 tout en projetant cette montre vintage dans le futur avec des cadrans très horlogers, très design.